Recensement chauve-souris 2017

Recensement chauve-souris 2017

Recensement chauve-souris 2017

 

Comme tous les ans, un recensement des espèces de chauves-souris a été réalisé sur le site des Grottes de Neptune. Celui-ci a été réalisé en collaboration avec Plecotus, un groupe de travail dépendant de l’association nature Natagora et qui s’occupe exclusivement des chauves-souris, ainsi qu’avec le GSC (Groupe Spéléologique de Charleroi). Voici le commentaire qu’à rédigé Paul Michaux, membre Plecotus, à ce propos :

Comme chaque hiver, des chiroptérologues bénévoles et professionnels effectuent des comptages de chauves-souris dans un grand nombre de cavités souterraines de Belgique.

En hiver, nos chers petits chiroptères sont en hibernation, ce qui permet de pouvoir les identifier et les compter afin de connaitre l’évolution des populations et leur répartition géographique. Ces inventaires doivent avant tout se faire dans le silence et avec un nombre restreint d’identificateurs, car réveiller les chauves-souris entrainerait chez elles une dépense de calories et donc une dépense de graisse trop importante, ce qui dans certains cas peut s’avérer fatal étant donné que c’est cette graisse qui leur permet de passer l’hiver sans se nourrir.

Cette année encore, nous nous sommes rendus aux grottes de Neptune à Couvin. Cette cavité a, pour nos chauves-souris, la chance d’être fermée au public tout au long de l’hiver, apportant ainsi la quiétude nécessaire à l’hibernation.

Les chauves-souris inventoriées sont des espèces rares et sensibles, qui demandent un environnement de qualité et une grande biodiversité en général. Les plus courantes rencontrées sont le Murin à moustache, le Murin de Daubenton, le Murin de Natterer pour terminer par des espèces plus rares telles que le Murin de Beschtein, le Grand murin (la plus grande chauve-souris de Belgique) et enfin le Grand rhinolophe qui augmente en nombre chaque année, preuve d’une bonne gestion du site.

Lors de notre exploration, nous avons en effet été heureux de constater que bien que le nombre d’individus par espèce varie d’année en année, la population ailée présente dans la grotte reste stable et fait la part belle au grand rhinolophe, qui représente presque un quart des chauves-souris recensées sur place.

 

Share on FacebookPartager
2017-10-20T14:31:15+02:00